5Juil/12

Le petit bois leur rapporte un 1er prix : un voyage en Irlande.

La classe de bac pro commerce du CFA des Ardennes a été primée pour un projet de récupération de petit bois pour le chauffage collectif. C'est un projet ambitieux. L'histoire d'un travail commun d'une année. Quand en octobre 2011, Julie Lebarbey, professeur de vente au CFA des Ardennes, évoque avec sa classe de bac pro commerce le concours AGEFA-PME organisé par l'ONISEP, personne n'y croit. « On ne se voyait pas le faire, ça nous paraissait impossible, surtout l'année de notre bac », confiait Brice, un des élèves.
Et pourtant, le projet est mis en route. Le concours consistait à créer un nouveau produit ou service avec une entreprise et à monter une étude de marché, en rapport avec l'environnement proche, la région. Immédiatement, les élèves ont pensé à la forêt. « L'ONU avait en plus déclaré que 2011 serait l'année de la forêt », ajoute Julie Lebarbey. Les idées fusent. Il est vrai que tout ce qui touche à l'écologie, à l'environnement, au bois, est assez « tendance ». Le choix de la classe s'est porté sur la récupération du petit bois au sol dans les forêts ardennaises, afin de le transformer en plaquettes destinées à chauffer des entreprises, moyennes et grandes, des logements collectifs…
«Plutôt que de couper des arbres pour réaliser des plaquettes de bois, c'est beaucoup mieux de ramasser directement ce qui est au sol, notamment après de fortes intempéries, explique Élodie. Il n'y a que du bénéfice, pas de perte, rien à jeter».
Un rôle pour chacun
« 4 000 logements HLM à Sedan sont chauffés de cette manière. Et en 2013, l'aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle le sera aussi », continue leur enseignante. Alors quand Élodie et Sandrine, responsables du démarchage auprès des entreprises, contactent Arcavi, il aura suffi d'un simple coup de téléphone pour obtenir le feu vert. Séduits par le projet, les responsables de l'entreprise ardennaise suivent l'avancement du dossier et invitent même la classe à visiter les locaux d'Arcavi. Et chaque élève a sa part de responsabilité. Læticia et Fanny, secrétaires, ont mené à bien toutes les recherches documentaires utiles au projet. Alisson et Clément, chefs de projet, ont contacté les communes pour exploiter leur bois. 25 communes sur 30 ont accepté. Charlène et Brice étaient chargés de la communication et ont rencontré les responsables de l'Office national des forêts, tandis qu'Élodie et Sandrine contactaient les entreprises. Ophélie et Mélanie se sont occupées de la mise en page, de l'esthétique du dossier, le tout supervisé par leur enseignante, Julie Lebarbey. Avec 28 % du territoire ardennais boisé, et l'augmentation constante des prix des énergies fossiles, le projet séduit.
Les clients pourraient être des collectivités, des entreprises, voire des particuliers.
Toute la classe espère que le projet ira jusqu'à sa réalisation effective. Des contacts ont été noués avec des entreprises pour la fabrication des plaquettes de bois.
Une ultime récompense, tous les élèves auront la chance de partir une petite semaine en voyage en Irlande, après une cérémonie de remise des prix en présence, normalement, de Vincent Peillon, ministre de l'Éducation nationale.
« Après le bac, on va pouvoir décompresser et se retrouver tous ensemble une dernière fois », concluaient-ils.

Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant


Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant